Jeux d'enfants

Remember you . . .
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zoey Harrisson

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoey Harrisson

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Zoey Harrisson   Mar 6 Mar - 11:48

Votre Personnage

Nom: Harrisson, nom paternel aux origines londonaises, mais la miss utilise aussi parfois le nom de sa mère, avant son mariage, soit Taylor, originaire de l'Australie.
Prénom: Zoey Jane Anthony. Les parents étaient indécis quant aux choix entre Zoey et Jane, ils décidèrent donc de lui donner les deux noms. Anthony est tout simplement le nom de son parrain.
Age: La miss Harrisson a fêté ses 19 ans il y a quelques mois tout juste
Date et lieu de naissance: Zoey est née le 12 novembre 1987, à Londres, Angleterre

Hobbies: Zoey n'a jamais été le genre de fille vraiment passionnée par quelque chose, qui s'y dévoura corps et âme, etc. Plutôt du genre paresseux, elle préfère rester chez elle boire du café Starbucks et fumer cigarettes sur cigarettes qu'à se concentrer à apprendre le piano, chanter, ou faire de l'équitation par exemple. Il reste cependant quelques options pour la jeune femme. Dévaliser les magasins, sortir en boîte tous les soirs, dévorer les Vogue et les Harper Bazar de ce monde en moins de deux minutes par exemple. Vous n'aurez jamais de meilleure partenaire de magasinage que la jeune miss Harrisson, et c'est un réel plaisir de magasiner avec elle, car elle a tout un savoir de la mode, et des différents looks et tendances de la saison.
Aime/Aime pas: Zoey est fan de cigarettes Malboro Lights, de différents cocktails et de café noir du Starbucks, une des ses destinations préférées à Londres. Elle adore aussi le restaurant du Ritz, où elle prend toujours la salade verte à la vinaigrette huile/citron allegée, avec des branches de céléri, accompagnées d'une bouteille d'eau embouteillée dans les Iles Fidji. Étonnant qu'une jeune femme qui surveille autant son alimentation, du moins, lorsqu'elle mange, se gâche la vie avec de la coke, des cigarettes, du café et de l'alcool à profusion. Elle adore la mode, autant au niveau de magasiner que de participer dans les différents défilés de ces idoles, Dior, Prada, Chanel, Versace. Rare sont ceux qui peuvent affirmer sans mentir qu'ils aiment leur métier. Mais pas Zoey. Elle aime son métier, le stylisme l'a toujours intéressé. La miss Harrisson aurait bien voulu être mannequin, mais peut importe ce que racontent les stéréotypes, les droguées n'ont pas leur place sur le podium. Elle a un goût démesuré du luxe, de l'argent, du magasinage. Elle aime aussi particulièrement les fêtes, soirées ou autres, qui sont couramment organisées dans Londres, heureusement pour elle. Elle aime la musique, et comme vous vous en doutez sans doute, elle écoute tout ce qu'il y a de plus tendance. Elle est en admiration devant Anna Wintour, et même si ce n'est pas une grande lectrice, dévore mensuellement le Vogue. Sinon, pour ce qu'elle n'aime pas, c'est bien simple. Tout ce qui n'est pas mentionné plus haut...

Caractère:
Avez-vous déjà entendu la célèbre expression l'habit ne fais pas le moine? Ou ne jugez pas un livre selon sa couverture? Et bien, la délicieuse Zoey Harrisson est là pour prouver que rien n'est plus vrai que cette célèbre citation. Qui aurait pu savoir que derrière se visage d'ange, se cache un véritable démon, capable du pire et de l'inimaginable, d'un niveau de superficialité si haut qu'il est difficile de trouver plus matérielle qu'elle? Plutôt dûr de bien capter le caractère de cette jeune femme, irresponsable, impulsive. Vous pouvez avoir l'impression de beaucoup compter pour elle, qu'elle vous apprécit une journée, et voilà que le lendemain, sans que vous sachiez pourquoi, elle ne adresse même plus un regard, alors une parole gentille, vous vous faites de grande illusion. Le temps passe, et quelques jours plus tard, elle revient vers vous comme si de rien n'était, tout simplement, avec encore la possibilité d'un autre revirement de situation dans les jours suivants. Commençons d'abord, par les premiers traits de caractère que vous allez avoir la chance d'observer auprès de la jeune femme. Tout d'abord, un ton un peu bête, comme si votre présence l'énervait. Le petit regard mesquin qui va avec. Aux premiers abords, c'est quelqu'un de très froid et rude. Elle n'est pas très sociable, et ne s'ouvre pas facilement aux autres. Ne parlant jamais pour rien dire, n'allez surtout pas l'énervé avec un monologue sans queue ni tête, car elle vous remballeraient bien vite, et sans aucun remord pour cette méchanceté gratuite, qu'elle use toutefois bien souvent. Elle juge facilement les autres, et a rarement envie de s'ouvrir assez pour décourvir qui les autres sont réellements. Elle préfère se fier à son intuition et elle n'est pas du genre à regretter ses choix. Elle est très prétencieuse, arrogante et elle se moque bien si certains sont débousselés par la confiance qu'elle a en elle. Elle ne se remet jamais en question. Zoey est très prétencieuse, elle est jolie et talentueuse, et elle le sait parfaitemment. Elle s'en vante même. Très séductrice, elle fait craquer presque toute la gente masculine ne serait-ce que par un seul sourire et son côté joueur. Égocentrique et superficielle, tout est toujours elle, elle, elle. Elle est tellement sûre d'elle que certains la croiront narcissique, et si la jeune femme ne fait pas attention, elle pourrait bien tomber dans la fontaine... Ellie n'est pas du tout influençable. C'est ses choix à 100%, l'avis des autres, elle n'en a pas besoin. Le fait qu'elle ait une si grande confiance fait qu'elle se sent supérieur aux autres, elle a donc tendance à regarder de haut les autres. Elle n'aime personne, mais respecte certaines personnes, et certains sont assez proches d'elle pour être qualifié d'amis, mais le nombre n'est pas affluent. Elle préfère agir en solo, suivant ses propres opinions ou son instint. Faire équipe est un défi de taille pour elle, mais elle sait s'accomoder avec le reste de ses collègues du milieu de la mode, juste pour faire suer un peu les autres, que vous avez comprit, elle déteste cordialement. Zoey a un goût démesuré pour le luxe, l'argent et tous les autres bien matériaux de cette Terre. Totalement antipathique, la miss Harrisson ne sera jamais celle qui ira en premier vers les autres. Non, c'est les courageux qui s'aventuront vers elle. Zoey est capable d'une méchanceté sans borne, d'une mesquinerie et du hargne presque dangeureuse, et jamais elle n'aura de regret. Elle n'est pas du genre à vous plantez un poignard dans le dos, non, elle n'hésitera pas à vous lancez vos quatres vérités à la tête. Très franche, jamais elle n'hésitera avant de dire quelque chose. Elle ne se soucit pas du mal qu'elle pourrait causer autour d'elle, et elle ne pense jamais aux conséquences que ses gestes pourraient lui ammener. Elle subira plus tard, si seulement elle doit subir des conséquences. Elle n'est pas du tout du genre à se laisser marcher sur les pieds, elle est très déterminée et gare à celui qui se mettra sur son chemin, car elle est passera les obstacles sans aucune difficulté. Parfaitement maîtresse d'elle-même, elle sait se contrôler en toute situation, et garder la tête froide malgré les problèmes. Elle ne se laisse jamais emporter, elle calcule toujours tout et même si elle semble dépasser les limites parfois, elle sait toujours ou s'arrêter. Elle peut faire éclater des chicanes, mais jamais elle ne se fera pincer. Elle est très intelligente, et logique, elle serait une vraie bolée si elle travaillait. C'est quelqu'un de peu travaillant du côté scolaire, elle s'en tire toujours de justesse. Pas tant qu'elle soit si stupide que cela, mais elle ne se force pas pour avoir de bons résultats. Elle est imprévisible, jamais vous n'arriverez à la casser dans un moule d'un certain genre. Elle peut sembler très calme, et tout d'un coup, piquer une vraie colère, pour redevenir calme quelques instants plus tard. Elle est aussi d'une grande suceptibilité, et à tendance à croire que toutes insultes lui est dirigées. Pourtant, elle ne sera jamais blessée. C'est quelqu'un qui a un caractère très fort, et une carapace de roque. Même si son apparence un brin frêle peu la laisser deviner fragile, Zoey est tout le contraire. Elle est fière, elle garde la tête droite et encaisse les insultes sans un pli. Elle a un ton acerbe, et sait bien user de ses mots pour blesser toutes personnes, mais elle, impossible de lui faire du mal. Elle sait comment encaisser le tout sans une tâche. C'est quelqu'un de très rancunier, qui oublie difficilement les fautes des autres. Elle est très curieuse, et elle se met parfois dans le trouble à cause de cela, mais elle a aussi un côté adorable qu'elle utilise pour se sortir du trouble. Très peu bavarde, il est difficile de deviner ses intentions, et pourtant, elle s'attend toujours à ce que l'on comprenne tout ce qu'elle veut, et ce qu'elle veut dire avec ses quelques mots, qu'elle prononce toujours d'un ton impératif, comme si tout le monde était sous ses ordres. Avec ses amies cependant, elle devient une piplette, particulièrement au téléphone cellulaire, qu'elle utilise hebdomadairement tellement souvent qu'elle doit faire la moitié des profits de la compagnie téléphonique à elle seule. C'est une fille extrèmement complexe, qui est impossible à déchiffrer, car la jeune demoiselle est une jeune femme bien changeante. Il est difficile de bien s'entendre avec elle, car elle cherche toujours à avoir raison, ou le dernier mot, au sens figuré, bien évidemment. Avoir tord lui est absolument insupportable, et elle a tendance à s'énerver lorsque tel est le cas. Pourtant, elle ne le montre jamais et garde le contrôle sur elle-même pour ne pas se montrer en publique. Mais n'allez pas croire que tout est noir chez cette jeune femme. Zoey est une jeune fille extrèmement bien élevée. Elle sait être drôle et taquine, avec les gens qu'elle apprécie. Gentille et généreuse, avec ceux qui le méritent, selon ses durs critères, Zoey est énergique, même si elle sait se contrôler. Sportive, elle adore courrir et se maintenir en forme. Forme qu'elle perd à cause de sa dépence à la nicotine, à l'alcool, différentes drogues et son envie irrésistible d'être mince. C'est une jeune fille ouverte d'esprit, mais à quelques restrictions près. Loyale, jusqu'à un certain point, et surtout, elle est vraie. Elle n'essait pas de cacher sa vraie personnalité derrière un masque, et elle n'a pas peur d'être qui elle est réellement, elle ne se soucit pas du regard que les autres portent sur elle. Côté caractérielle, que vous découvriez immédiatement après avoir passé du temps avec elle, Zoey est une jeune femme qui adore la fête. Elle adore sortir le soir dans les bars de Londres, proche de chez elle, histoire de danser un peu, et de boire quelques verres. Et souvent plus que quelques verres. Plus dans le genre des litres et des litres. Mais ce n'est pas l'alcool sa plus grande dépendance, ni la nicotine, le tabac ou la caféine, c'est la cocaïne, et oui, cette drogue qui peut vous coûter jusqu'à 500$ par consommation. Mais avec un porte-monnaie aussi garni que le sien, pas de soucis de ce côté là. En amour, c'est quelqu'un de peu contrôlable, mais elle n'a jamais encore eu quelque chose de sérieux avec un jeune homme, son caractère un peu trop frivole les repoussant pour la plupart. Mais elle ne s'en soucit pas, du moins pas pour le moment. Elle se contente d'aventures d'un soir avec ceux un peu plus aventureux qui se contente du physique. Et ils sont nombreux! Tout ce blablabla pour ne dire qu'une chose. Zoey est un véritable enfer.
Qualité Principale : Sa plus grande qualité? Question piège, non? La miss est un vrai démon sur patte, alors, lui trouver une qualité résulte de l'impossible... ou presque. Effectivement, si il y a une chose de positive à noter chez la jeune femme, c'est sa détermination, et la confiance qu'elle a en elle. De nos jours, tout le monde doute, enchaînent remords et regrets, tout le monde sauf Zoey. N'écoutant que ses propres choix, elle ne regrette jamais rien.
Défault Principal : À part le fait que la miss se drogue, fume comme une cheminée et est toujours sous l'effet de l'alcool, son plus grand défaut est sans doute l'adoration qu'elle éprouve sur elle-même. Elle ne remercie jamais les autres pour quoi que ce soit, et c'est d'ailleurs la raison de ses différentes chicanes avec la moitié des gens qu'elle côtoie. Elle ne veut jamais reconnaître qu'elle peut avoir tord, ou qu'elle a besoin d'aide. Ce qui est triste cependant, c'est qu'effectivement, elle n'a presque jamais besoin d'aide.
Manies : Toujours avoir une cigarette au bec, un verre dans la main, de la drogue en réserve, et pas une miette de nourriture dans l'estomac. Aussi, si par malheur elle se laisse aller et mange une seule bouchée de laitue de trop, c'est direction les toilettes, où elle passe une bonne demi-heure la tête enfoncée dans le bol...
Physique: Captivante. Si l'on pouvait décrire la beauté de Zoey en un seul mot, ce serait assurément captivante. Sans être une beauté froide, nordique, Zoey n'est pas non plus une de ses bombes désirées de tous et chacun, qui donne juste l'impression d'être des filles faciles. Non, sa beauté va au dela des stéréotypes classiques. Plutôt grande, la miss mesure 1,77 mètre, mais il faut ajouter à cette mesure la hauteur des talons qu'elle porte cette journée là, Zoey possède une silhouette de rêve. Une poitrine généreuse et admirablement bien sculptée, mais élégante et non pas du genre streap-teaseuses professionelles, un ventre plat et musclé, des hanches suaves, et pour couronner le tout, deux longues jambes, minces mais tout de même musclée. La belle a un poids idéal, elle est même plutôt mince, mais cela ne lui donne pas le physique d'une brindille, prête à se casser en deux. Elle parait juste idéale, en santé et en forme. Après qu'on ait apperçu sa silhouette de rêve, qui renderait jalouse n'importe qui, on ne peut détacher nos yeux de son visage. Un brin en forme d'oval, avec des pomettes saillantes et des pomettes hautes et saillantes , absolument admirables, son visage est tout bonnement délicat et un brin angélique. Un front de taille normal, où se trouve des sourcils parfaitement épilés. Des sourcils qui rajoutent à la force de son regard. De grands yeux d'un bleu étonnant, en amandes, et entourés d'une rangée de cils touffus, longs et courbés. Zoey possède des yeux très expressif, ils ont souvent ce regard de glace, comme si vous l'importuniez. Mais parfois, des étincelles perlent ses prunelles océans, illuminant son visage au complet. Parfaitement proportionné, un rien droit, Zoey a un nez qui s'harmonise parfaitement à son visage. Ses lèvres sont plutôt pulpeuses, pleines et bien gourmandes, et lorsqu'elles s'étirent dans un sourire dont elle seule a le secret, on peut appercevoir deux rangées de dents blanches. Des pommettes prononcées, toujours rosée, et de petites fossettes complètent ce visage parfait. Zoey a un visage très joli, mais il a souvent cette expression de froid, de dédain. Elle a prit l'habitude d'hausser les sourcils, ou des les arcquer peu importe la situation, énervement, amusemant, mais cela rajoute du charme à son minois parfait.
À Suivre, Voir Message Suivant

Histoire: Voir Message Suivant

Avatar: Miranda Kerr <3

Vous

Prénom: Lexie
Age: 15 ans
Comment trouvez vous le forum? 8/10, il est très bien!
Comment avec vous trouver le forum? Par une pub et un partenariat


Dernière édition par le Mer 7 Mar - 23:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherry Klein
|- Toxic Admin -|
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Citation : Mes goûts sont simples, je ne me contente que du meilleur .
Love < 3 : Everybody . . .
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Zoey Harrisson   Mar 6 Mar - 11:58

Bienvenue et merci de t'être inscrite on attend la suite avec impatience =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeux-denfants.frbb.net
Zoey Harrisson

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Zoey Harrisson   Mer 7 Mar - 23:26

Physique (suite) : Encadrant son visage avec douceur, une cascade de cheveux châtains, une couleur naturelle qui fait des envieuses, tirants parfois sur le brun chocolat, ou des quelques tons plus clairs lorsque le soleil se pointe plus longtemps. Plus longs que ses épaules, les cheveux de Zoey sont légérement vagués, mais elle les coiffe toujours selon son humeur. Pleins de corps, jamais grichus, ce sont des cheveux en santé, qui feraient la joie de n'importe quel grand coiffeur par leur volume et le souplesse. Avec un buste parfait, un dos légèrement courbé et un ventre plat et musclé, Zoey a un vrai corps de femme. Très délicate et appliquée, la miss a toujours une manicure parfaite, que ce soit française ou un simple vernis noir ou rouge foncé. Le seul critère, qu'il s'allit avec la couleur sur ses ongles d'orteils. Ses origines australienne se font ressentir par son hâle un rien caramel, d'une teinte recherchée par toutes les adeptes du fond de teint. Un hâle parfait, sans être laiteux, juste un rien bronzé, avec des pommettes rosées. Évidemment, lorsque la belle profite d'un moment au soleil, elle bronzera comme toute personne normalement constituée, et elle aura alors un joli hâle caramel. Profitant d'un facial mensuel, Zoey a une peau parfaite, entièrement dénudée d'imperfections. Elle ne va donc pas couvrir son grain de peau par du fond de teint, produit qu'elle utilise rarement. Elle est cependant adepte de d'autres produits de maquillage, tel le crayon de khôl noir et le mascara agencé, pour créer le célèbrissime look des yeux charbonneux, qui s'allit à merveille avec le regard d'acier de la jeune femme. Zoey aime aussi les rouge à lèvres, gloss et brillants pour les lèvres de toute sorte, s'amusant à créer plusieurs styles ainsi. Côté vestimentaire, le look de Zoey est difficile à définir, car il est très changeant. Elle est adepte de tous les vêtements griffés, des plus grands designers, mais particulièrement de Chanel, Dior, Versace et autres. Son look dépent de son humeur ce jour-là, de ce qu'elle a faire. Car avec une garde-robe aussi garnie que la sienne, il doit y avoir plusieurs options pour chaque circonstance. Elle porte surtout ce qui lu plait, et ce qui lui va bien, mais de ce côté là, il n'y a pas beaucoup de restrictions. Elle peut parfois paraître attirante, sexy, mais jamais vulgaire. Elle sait bien où est la limite, et elle a toujours la classe. Elle sera toujours celle qui fera partit des mieux habillées. Fan de Manolo et de Jimmy Choo, la belle possède au moins une vingtaine de paires de chaque marques, toutes dotées d'un talon vertigineux de plusieurs douzaines de centimètres. Zoey adore porter des jupes, avec ses jambes de rêves, rien de plus gracieux. La belle est une acheteuse compulsive de sac à main et différents accessoires, et sait toujours comment agrémenter une tenue avec classe.Elle a souvent sur le bout de son nez, d'immenses lunettes de mouches, Chanel, Dior ou Dolce&Gabanna, dépendant du reste de sa tenue. Lors de sorties professionnelles, elle est généralement habillée avec classe, mais tout de même avec une certaine sobriété, des pantalons slims et un joli pull de cachemire Prada. Ou alors, une petite robe vintage Chloé agencée avec un énorme fourre-tout Dior en cuir. Très gracieuse, elle est dôtée d'une vraie démarche de mannequin, la tête haute, les gestes un brin lents et très distingués. Elle donne toujours l'impression d'être à son meilleur, et elle est remarqué de tous, et cette délicieuse odeur de vanille qui l'accompagne toujours font d'elle une jeune femme des plus belles. En somme, elle est une beautée qui se démarque des autres, pas une simple ''Girl Next Door''. Que ce soit par ses yeux bleus, des plus divins, ou de sa silhouette de déesse, Zoey est toujours à son meilleur, toujours à sa place, et toujours aussi élégante que si elle défilait pour Galliano. La miss Harrisson est absolument incapable de sortir de chez elle sans un sac, ou sans avoir réalisé sa routine de maquillage. Sinon, elle a toujours sur son nez des lunettes mouches, dommage d'ailleurs de cacher de si beaux yeux bleus. La miss a les oreilles percées, rien d'anormal. Elle a aussi son nombril percé, résultat d'une de ses premières soirées de breuveries. Elle porte toujours une bague à son annulaire droit, cadeaux de son père.

Histoire : Assise devant son tout nouveau MacBook, gracieuseté du porte-monnaie garni de son père, Zoey fixait l'écran avec un petit sourire. Un document Word, ouvert, était entièrement vide, si ce n'est que du titre ''La Vie Fantastique De La Future Styliste Chez Chanel''. Décidée de récapituler sa vie dans ce document, Zoey avait décidé que son premier essai serait la base de toutes biographies qui seront écrites sur elle, une fois qu'elle réaliserait son rêve le plus cher, et pourtant si à porté de main, celui de devenir une styliste réputée, reconnue et idolée de tous. Buvant une gorgée de café noir, avec zéro trace de sucre ou de lait, montrant clairement son addiction au Starbucks, la jeune femme cherchait comment commencer avec brio ce qui serait le plus grand résumé de sa vie. Elle ne voulait surtout pas bacler ce travail, et elle savait qu'elle voudrait que le résultat soit parfait, car après tout, elle même l'était. Allongée sur le ventre sur le spacieux lit qu'elle occupait à Londres, sa ville natale, qu'elle ne voulait pas quitter malgré son amour pour New York, Zoey regarda rapidement l'heure sur le cadran posé sur sa table de chevet. 21h47. Elle aurait bien assez de sa soirée pour réaliser son oeuvre,ses amies et éternelles complices de consommation de coke dans les toilettes d'un bar étaient toutes de sortie, et ne rentreraient pas avant les huit heures du matin, si ce n'est pas plus tard. Simplement vêtue de sa robe Chloé, achetée lors de sa visite à Paris, la miss déposa la tasse de café par-terre, et se remit à réfléchir à une bonne introduction pour l'histoire de sa vie. Comment commençait la plupart des autobiographies? Un message adressé à tous ses futurs milliers de lecteurs, ou une mise au point simple et claire? Avec un sourire, Zoey su comment elle introduirait sa vie aux autres. Se redressant sur son lit, et s'accôtant contre la pile d'oreillers derrière elle, plaçant sa tasse de café ébène sur la table de nuit, proche du réveil et tirant une bouffée sur sa Marlboro Light, la miss tapa les premiers mots. Elle est était partie pour une soirée d'écriture.

«Moi, c'est Zoey. Ne vous croyez pas fûtés en m'appelant Zoey Jane Anthony Harrison, vous n'aurez fait que vous vous attirez mes mauvaises intentions. Qui d'autres que Kathleen Taylor, ma charmante mère, du moins, quand elle n'est pas occupée à chanter aux quatres coins du monde, et que Josh Harrisson, mon honorable père et honorable procureur général du quartier des affaires de Saõ Paolo, pouvaient affubler un enfant d'un nom aussi long? Et surtout, du nom Anthony. Pour ceux qui sont un peu plus long sur la détente, moi je suis une fille, d'ailleurs, vous ne pouvez pas vous tromper de ce côté là, et Anthony, c'est clairement un nom masculin. Tout ça pour mon parrain... Mais bon, les paires de Manolo qui m'offrent à ma fête compense avec le port de ce nom hideux. Je me suis donc renommé moi même, Zoey. Zoey comme cette petite enfant souriante et parfaite, car après tout, c'est ce que je suis. Le rayon de soleil dans votre vie. Cette petite étincelle qui fait que vous ne passez pas une journée morne comme les autres. N'allez pas croire que je suis un peu prétensieuse. Je suis entièrement prétensieuse. Et je l'assume entièrement. N'importe qui qui serait un tant soit peu comme moi le saurait tout autant!»

Zoey eut un sourire, et fit une petite pause le temps de boire une nouvelle gorgée de café, et d'allumer sa troisième Marlboro depuis le début de la soirée. Elle avait toujours été du genre à dire les choses clairement, comme elles le sont, sans les cacher derrière un petit masque tout frais, tout rose. Bien décidée d'être le plus sincère possible avec ses milliers de futurs adorateurs. N'importe qui qui s'intéressera un tant soit peu à elle saura dès le départ à quoi s'attendre, et c'est comme ça qu'ils l'aimeront. Car après tout, qui n'aime pas Zoey Harrisson? Et si jamais quelqu'un ne l'aime pas, il est mieux de se taire, car il serait en marge. N'importe qui qui porte un intêret à la miss Harrisson de toute façon à un caractère un peu comme le sien, ou admire sa façon de voir les choses. Alors à avouer clairement qu'elle est prétensieuse, Zoey ne fait rien de mal. Allongeant ses jambes sur le lit, et replaçant sa petite robe, Zoey se remit à l'écriture de son chef-d'oeuvre.

«Mais bon, commençons avec le commencement, par la rencontre entre ses deux jeunes gens alors dans la vingtaine qui auraient la chance de me voir apparaître dans leur vie quelques années plus tard. Ma mère, Kathleen Taylor avait tout juste 22 ans lorsqu'elle quitta l'Australie pour venir à Londres, suivant son manager pour poursuivre une carrière de chanteuse. Son père, veuf depuis la naissance de ma mère, était italien, et ma défunte grand-mère habitait l'Allemagne, c'est donc grâce à ma mère que je fus dôtée des origines européennes qui ont fait, avouons-le, un charmant mélange en ma personne. Elle était convaincue qu'elle pourrait réussir internationalement si elle réussit à conquérir l'Angleterre. Drôle d'idée, mais faut croire que les Taylor n'ont jamais été très conventionnels. Qui d'autre que moi à une mère fêtarde, qui sort presque chaque soir, et qui poursuit une carrière de chanteuse, maitenant reconnue internationalement? Mais je ne m'en plains pas. J'adore ma mère. Du moins, les moments que je passe avec elle, quand elle n'est pas trop occcupée. Et que dire de mon père. Certes, Josh Harrisson est un parfait gentlemen brésilien, procureur général du quartier affaire de Londres, comme je vous l'ai déjà mentionnez, mais comme vous l'aurez deviné, il était lui aussi très occupé. Mais ce n'est pas grave. J'aime mes parents pour cette raison; ils n'étaient pas tout le temps sur mon dos.»

«Mon père avait 25 ans lorsqu'il décida d'aller un soir à ce célèbre bar du coin, où par un parfait et heureux hasard, chantait ce soir-là ma mère. Jeune et belle, et surtout avec une voix d'ange, ce n'est pas étonnant que ce mélange australien, allemand et italien ait tout de suite capté le regard de mon père. Il alla l'aborder après son numéro, avec des banalités du genre ''Bon spectacle'' etc, et ils finirent par échanger leur numéro. Du moins, c'es leur histoire sans détails... Ils se virent pendant plusieurs mois, tombant de plus en plus amoureux l'un de l'autre. Mon père était riche, bien évidemment, on est riche quand on est procureur général, mais ma mère bâtissait elle aussi une petite fortune, ayant commencé à voyager à travers le monde. C'est donc dans le luxe qu'ils décidèrent de se marier, dans cet énorme domaine qu'ils avaient acheté à Londdres. Un mariage traditionnel, approuvé par tout le monde, bref, le beau petit tableau. Et un an plus tard environ, le 12 novembre 1987, ce tableau s'embellissait encore. Effectivement, je venais de faire mon apparition dans ce monde, dans l'un des hôpitals les plus sophistiqués et technologiquement reconnu de l'Angleterre en entier. Un bébé parfait, qui naquit sans complication, une entrée avec grâce dans ce monde, prédestinnant ainsi mon avenir. Toutes les infirmières s'émerveillerent devant ma beauté, une petite fille aux yeux bleuset aux quelques cheveux épars, d'un beau brun foncé. Oui, dès mes premières minutes de vie, je m'annonçais déjà comme la beauté que je suis aujourd'hui. Après quelques jours réglementaires passés à l'hôpital, je fis mon entrée dans le domaine que mes parents habitaients. Un manoir de plus de 500 m², et on ne compte pas le terrain, avec piscine et court de tennis la dedans. Oui, je vécus une enfance heureuse, dorée et pourrie, mais tellement agréable. Et même si mes parents n'étaient pas toujours présents, je connu plus mes gouvernantes que mes parents, je ne pouvais pas être plus heureuse.»

Zoey fit une petite pause, et pris une énième gorgée de son café, qui s'achevait. Elle se relisa rapidement, et eut un sourire. Décidemment, elle était aussi douée en écriture que tout ce qu'elle entreprenait d'autre. Elle se leva et fit quelques pas dans la chambre qu'elle occupait dans son immense appartement du Centre-Ville de Londres, histoire de se dégourdir les jambes un peu. Puis, la miss Harrisson alla ouvrir le tirroir de son bureau, et en sortit son Ipod Nano rose, dont elle planta les écouteurs dans ses oreilles. Elle avait toujours été plus inspirée avec de la musique. Elle mit en marche sa PlayList, qui commençait avec My Love de Justin Timberlake, puis retourna s'asseoir en indien sur son lit, rammenant le portable sur ses genoux. Elle se relit une autre fois. Elle avait parlé de la rencontre de ses parents, de sa naissance. Restait plus qu'à aborder l'enfance et l'adolescence, et conclure par sa vie présentement. Prenant une inspiration, alors que SexyBack s'enchaînait comme seconde chanson de la PlayList, Zoey se remit à pianoter sur le clavier du MacBook.

«Jusqu'à 5 ans, je passais mes journées dans la piscine de la résidence, barbotant sous le regard attentif de ma gouvernante du moment, ou sinon, j'améliorais mon revers droit sur le court de tennis, avec des professeurs réputés dans le monde entier. On me reconnu très jeune un talent pour le tennis, et j'aimais ce sport, mais surtout, plus que tout, j'adorais l'équitation. N'importe quel enfant doré a son propre cheval, et a depuis toujours galopé dans les centaines de mètres carrés de son jardin. J'aimais ces petites activités que je pratiquais tous les jours, mais je m'ennuyais un peu tout de même. Je n'avais pas encore eu d'amies, de jeunes enfants de mon âge avec qui je pourrais partager des parties de tennis. Quand j'eus fêtée mon cinquième anniversaire, mes parents, présents tout deux ce jour-là, m'annoncèrent que j'allais entrer dans une grande école privée de Londres. Je ferais ma rentrée cet hiver, dans l'une des écoles les plus réputées du pays. Je ne savais pas trop encore à quoi m'attendre, mais j'avais déjà mon caractère, et je savais que je saurais m'adapter sans problème, quel que fût le lieu ou les gens que j'aurais à côtoyer. Non, personne n'avait aucun doute la dessus, Zoey Harrisson serait capable de s'adapter sans problème à l'école primaire. Ou l'école n'aura aucun problème à s'adapter à moi...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Harrisson

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Zoey Harrisson   Jeu 8 Mar - 0:07

Histoire (suite) : «Mon entrée à l'école ne se fit pas sans histoire. Une pauvre fille, Lucia Hortez portait le même haut que moi, un chandail Burberry de leur nouvelle collection Jeunesse. Et bien évidemment, elle avait le caractère aussi trempé que moi, et nous retrouvâmes aussitôt pour les six années à venir, les pires ennemies du monde. D'accord, j'avais renversé de la peinture sur son chandail, mais je n'avais sincérement pas fait ce geste intentionnellement! Nous avions séparés en deux tous les autres élèves de notre niveau. Ceux qui étaient de mon côté, et qui m'appuyait, et ces moindres personnes innobulées par Lucia qui l'appuyait dans la mesure du possible. J'eus un primaire fantastique, Lucia et ses amies n'étaient pas réellement terrifiantes, et tous les autres m'idôlatraient comme leur chef. Mes notes n'étaient pas excellentes, déjà je ne travaillais pas énormément, mais je réussissais toujours à passer dans toutes les matières, et j'avais même des mentions grâce à mon charme indéniable face aux professeurs. Je n'étais pas l'élève parfaite, mais n'importe quel professeur aime une élève riche et fabuleusement jolie, fille d'une chanteuse reconnue et d'un père procureur. Oui, j'eus définitivement un primaire facile et heureux. De toute façon, la vie ne commence pas réellement avant 13 ans.»

«Après tout, c'est à 13 ans que tes parents te permettent pour la première fois de prendre l'une des dizaines de carte or de la famille, histoire de choisir toi-même quel merveilleux sac couture accompagnera tous tes ensembles pour la saison à venir. Je me souviens encore parfaitement de mon choix. J'étais partie avec un petit groupe d'amies dans les grandes galleries où les boutiques coutures s'allignent sur des centaines de mètres, et on avait tous la même idée, me trouver le plus splendide des sacs, peu importe le prix, la couleur ou autre. Nous finîmes par trouver la perfection incarnée en matière de sac à main dans le magasin Prada, un splendide petit sac en cuir rouge, avec bien évidemment la célébrissime griffe de Muccia, aux poignées enrobées dans des chaînes métalliques argents, et avec plusieurs poches dedans, afin de ranger mon nécessaire, déjà bien établi à cet époque. Mes parents virent aussitôt mon grand sens du bon goût, et ma passion pour la mode, et c'est ce jour-même qu'ils m'abonnairent au Vogue, et j'y suis d'ailleurs toujours abonnée. Ce sac rendit jalouses toutes les personnes qui le voyaient, et c'est alors que je commençais ma descende vers les enfers du magasingae chronique. Une envie fréquente et insoutenable de dépenser des milliers de dollars en sac, souliers, ou lunettes soleil...»

«C'est aussi à 13 ans que ce passe l'une des choses les plus extraordinaires chez les jeunes demoiselles. Non, n'allez pas croire que je vais vous parler de menstruations ou de puberté, je parle de quelque chose de beaucoup moins futile que cela. C'est à 13 ans que n'importe qu'elle jeune fille, normalement constituée, et en parfaite santé mentale, s'achète sa première trousse de maquillage complète. Finito le petit gloss BonnBell à saveur de cerise, aussi bonne cette saveur est-elle, il est grand temps de faire le saut vers les rouges à lèvres rouge sang de Guerlain. C'est le même scénario pour nous toutes, notre mère nous achète tout d'abord notre pochette de maquillage, que ce soit en cuir par Dior, ou une simple pochette de soie Chanel, cet achat représente toujours plusieurs centaines de dollars. Pour ma part, c'était une pochette de format XL, en soie blanche, Chanel, cousue à la main bien évidemment, et surpiquée au logo de la marque. Mais aussi jolie cette pochette soit-elle, il faut la remplir. C'est à ce moment que l'on court les comptoirs à maquillage de toutes les boutiques coutures. On enchaîne achat de rouges à lèvres Giorgio Armani, 32 dollars chacun, achat de milliers de couleurs d'ombres à paupières, toutes dans un coffret édition limitié de Dior, au prix pouvant aller jusqu'à 50 dollars. On rajoute fond de teint, poudre correctrice, cache-cerne, blush, même si on a déjà un teint parfait, et tout le reste du nécessaire pour une trousse à maquillage remplie. Cet achat peut représenter des milliers de dollars, je vous jure, je n'exagère rien. Et la saison suivante, on refait cet achat, car après tout, les couleurs d'ombres à paupières ne restent pas à la mode bien longtemps.»

Zoey eut un sourire en repensant à tous ces bons moments. Elle vida d'un trait le fond de sa tasse Starbucks, et tira une nouvelle cigarette de son paquet, l'allumant sans difficulté avec son Zippo argent, et je ne parle pas de la couleur, et tira une longue bouffée. Perfectionniste comme elle l'était, elle se relit une fois de plus. Si sa carrière de styliste n'était pas aussi bien ammorcée, et aussi rentable, elle pourrait sans doute se lancer dans l'écriture, car ce qu'elle faisait était tout simplement merveilleux. Ne voulant pas interrompre sa fibre créatrice en sortant dehors au grand froid londonien, la miss décida de troquer son café contre de l'eau Evian, eau de source embouteillée et parfaitement santé. La PlayList de son Ipod Nano était terminé, la miss décida donc de laisser la radio en fond, pendant qu'elle se remettrait à l'écriture. Il commençait à faire frisquet chez elle, Zoey décida donc d'enfiler son peignoir en mousse pêche par-dessus sa robe Chloé, peignoir qu'elle a chippé au Ritz de Paris, lorsqu'elle était plus jeune. Réchauffée, elle reprit position sur son lit, reprit son MacBook sur ses genoux, et après avoir avalé un trait d'eau, recommença sa biographie.


En Construction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zoey Harrisson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zoey Harrisson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation
» (f/libre) zoey deutch
» (F/LIBRE) ZOEY DEUTCH ? the kids aren't alright.
» (F/LIBRE) ZOEY DEUTCH ? you're my everything

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux d'enfants :: Présentations-
Sauter vers: